La fabrication d’une ceinture authentique

Traduit par Thomas Guay-Vachon

L’article qui suit est la suite de l’article sur la longueur des ceintures et présente mon parcours vers une reproduction idéale d’une ceinture médiévale et ce malgré des défauts et éléments incorrects en cours de route. Il peut également, d’une façon générale, servir d’inspiration pour d’autres voulant se procurer une ceinture historique.


15 ans, 8 ceintures

La ceinture est l’un des éléments les plus basiques de l’habit en reconstitution, dont la plupart des gens en prennent possession avec leur première tunique, pantalons, souliers et couteau. Le plus souvent, les reconstituteurs ont tendance à acheter la première ceinture disponible, sans faire de recherche vis-à-vis des fabricants ou de l’Histoire. De façon similaire, j’ai acheté plusieurs ceintures au cours de ma « carrière » en reconstitution. Si je me souviens bien, j’ai possédé pas moins de 8 ceintures (ou 10, si on compte les ceintures à fourreaux). Après quinze ans, j’estime avoir enfin atteint un niveau d’authenticité, de fonctionnalité et d’esthétisme assez intéressants pour que j’en soit satisfait pour plus longtemps. Pour les besoins de ces articles, j’ai fouillé pour retrouver l’époque et le prix de chaque ceinture que j’ai possédé:

  • 1ère ceinture, 2006 – 18 Euros

  • 2ème ceinture, 2009 – 23 Euros

  • 3ème ceinture, 2011 – 23 Euros

  • 4ème ceinture, 2013 – 27 Euros

  • 5ème ceinture, 2017 – 135 Euros

  • 6è ceinture, 2019 – 23 Euros

  • 7ème et 8ème ceintures, 2021 – 77 Euros chaques

Qu’est-ce que cela signifie? Sur une période de 14 ans (2006 – 2020), j’ai acheté 6 ceintures d’une valeur totale de 250 Euros, qui m’ont servi de 2 à 4 ans chaque. Dans la plupart des cas, la raison de la fin de leur usage vient d’un bris de la boucle, fait de métaux non-historiques, mais également de mes conditions de plus en plus strictes en termes d’authenticité. Les achats que j’ai fait à cette époque étaient faits en fonction du prix le plus bas et des motifs décoratifs des parties métalliques, tout en ignorant le type de métal et le cuir utilisés. Ces éléments combinés ont fait en sorte que je possède de très longues ceintures, en cuir épais et aux métaux fragiles. Quand je me suis rendu compte de tout l’argent que j’ai dépensé sur de l’équipement non-historique, j’ai réalisé qu’il serait plus avantageux d’investir dans une ceinture plus couteuse, mais plus durable. Je me suis également rendu compte qu’il me serait préférable d’acheter une ceinture faite sur mesure qui ne pourrait pas être critiquée du côté historique, qui dure de cinq à dix ans et qui est plus fonctionnelle qu’une ceinture incorrecte, fabriquée en masse avec une espérance de vie bien moindre. Une condition très importante dans mes recherches est que je puisse utiliser une telle ceinture plusieurs fois et à long terme.

Si vous êtes un débutant dans la reconstitution et que vous planifiez rester dans ce milieu pour plus de 5 ans, je ne peux que je vous conseiller d’investir dans une bonne ceinture sur mesure, ce qui aura comme conséquence non seulement de donner du travail à un artisan de la communauté, mais en plus de vous offrir une ceinture en accordance avec les standards de plus en plus élevés (de la communauté, de votre groupe et de vous-même). Cependant, comme dans tous les autres cas, l’adage qui dit « ne faites jamais confiance au vendeur » s’applique dans la mesure ou la recherche individuelle prévaut puisque le vendeur peut très bien être dans l’erreur ou ne pas donner toutes les informations qu’il à pour des raisons économiques.

Comparaison de deux ceintures aux antipodes:

Gauche – ceinture standardisée de 50 cm, faite de cuir de 3mm d’épaisseur avec des éléments d’étains et fixée avec des rivets moderne. La boucle est sans plaque; la ceinture n’a pas de boucle de ceinture (NDT : ne pas confondre boucle et boucle de ceinture : la première est la composante avec la dent, l’autre est le support après que le bout ait passé dans la boucle). Prix de 29 Euros. Fait par Wulflund.com.
Droite – ceintures faites sur mesure, à partir de cuir d’une épaisseur de 1mm, repliée et cousue, composantes de fer. Les boucles ont des plaques, et il y a présence de boucles de ceintures. Prix de 77 Euros. Fait par Roman Král.


La longueur des ceintures

Si vous souhaitez posséder une ceinture faite sur mesure, le premier point à régler est la longueur. Ce sujet est exploré dans l’article sur la longueur des ceintures médiévales, mais je souhaite ici discuter au-delà de l’article d’expériences (et erreurs) personnelles. Puisque je n’ai jamais possédé de complexes ceinture composite historiques, ces conseils ne vont s’appliquer qu’à celles à bouts courts et simples.

Dans l’article mentionné, on voit bien que les ceintures ne devraient pas être plus longues qu’une vingtaine de centimètres de plus que la circonférence de votre taille. Il ne semble pas même qu’elles aient fait plus de 10 centimètres, ce qui signifie donc qu’elles étaient personnalisées selon la taille du propriétaire. Ceci peut être problématique si:

  • Vous voulez posséder une seule ceinture, à la fois pour votre habit civil et votre kit de combat. Si ce dernier comporte un rembourrage épais, la différence de circonférence risque d’être de plus de 10 cm. Si vous ne souhaitez pas réduire l’épaisseur de votre protection, alors il serait approprié de posséder deux ceintures de tailles différentes. Personnellement, je porte une cotte de mailles avec une seule couche de laine en dessous, la différence n’est donc que de quelques centimètres à peine. Avant, quand je possédais un rembourrage plus épais, j’utilisait une seule et très longue ceinture utile aux deux situations. Il ne s’agit pas d’une bonne option.

  • Votre tour de taille change de façon significative à cause d’un gain ou d’une perte de poids. Dans ce cas, votre ceinture risque de ne plus être d’une taille appropriée et vous en auriez besoin d’une nouvelle. Mon dernier achat de ceinture à été motivé par ma perte de 15 kg, ce qui résulte en une différence de circonférence d’au moins 12 cm au niveau de la taille. Toutes les ceintures que je possédais alors étaient devenues inappropriées.

Il est également important de mentionner que certains exemples historiques de ceintures possédaient des boucles de métal ou de cuir où le bout venait s’y insérer après être attaché, comme une ceinture moderne.

  • Comment trouver sa taille? La taille ne se trouve pas nécessairement au niveau du nombril. On considère la taille comme étant le point le plus serré de l’abdomen, environ à mi-chemin entre la hanche et les côtes.

  • Comment mesure-t-on la taille? En étant debout, sans vêtements, en expirant doucement et en utilisant un ruban à mesurer qui est juste assez serré, sans contracter la peau

  • Comment envoyer les dimensions aux artisans? Idéalement, on donne à l’artisan le tour de taille (qui sera la position du premier trou) ainsi que la longueur désirée de la ceinture. J’ai, dans le passé, eu la mauvaise surprise de constater que l’artisan s’était trompé et avait inversé les mesures.

S’il y a bien une seule chose à se souvenir de ce chapitre, c’est certainement le fait qu’une ceinture se rendant jusqu’aux cuisses ou les genoux de son propriétaire n’est pas le signe d’une bonne ceinture, et je dis cela en tant que personne qui jusqu’à tout récemment croyait que les très longues ceintures étaient un signe de luxe et de prestige.


La fabrication de la ceinture

Dans la reconstitution historique actuelle axée sur le début du Moyen Âge, une ceinture de cuir simple à une largeur de 2 à 3 cm est quelque chose de très commun, au point où dans la communauté tchécoslovaque – qui compte environ 500 à 700 reconstituteurs – le nombre de cas où on ne trouve pas ce genre de ceinture se compte sur les doigts de la main. Puisque personne n’a vraiment parlé du problème dans la communauté, la très grande majorité des reconstituteurs ne savent même pas qu’il existe des alternatives. Même moi, je ne les connaissais pas pendant très longtemps! Nous allons donc ici survoler la fabrication des ceintures en Europe, entre les 9è et 12è siècles.

  • Textiles (épaisseur simple)

  • Écorce de bouleau (épaisseur simple)

  • Polypores (épaisseur simple)

  • Cuir

    • Épaisseur simple

    • Épaisseur double

      • Un morceau, plié

      • Deux morceaux, cousus

    • Épaisseur triple

      • Cuir emballé dans un morceaux plié

  • Combinaison de différents matériaux

    • Cuir emballé dans la soie

    • Écorce de bouleau emballée dans le cuir

    • Écorce de bouleau emballée dans la soie

On peut facilement être surpris par la présence de ceintures composites. Cette fabrication relativement laborieuse – dans le cas d’une ceinture d’un seul morceau de cuir plié et cousu constitue environ mille trous par mètre – à été utilisée non seulement dans la fabrication de ceintures plus longues avec de multiples composantes, mais également pour fabriquer des ceintures non-décorées et utilitaires. L’utilisation de différents morceaux assure non seulement une plus longue espérance de vie pour la ceinture, mais en plus autorise l’utilisation de matériaux aux différentes résistances, qualités plastiques et esthétiques. Personnellement, je pense que si vous souhaitez posséder une ceinture avec plusieurs éléments métalliques, vous ne pouvez pas ne pas avoir une telle ceinture et devriez considérer en posséder une même si celle-ci serait plus simple et moins décorée. Ce chapitre pourrait être résumé avec le conseil suivant : le matériau constituant la ceinture en elle-même devrait être choisi avec autant de soin que les composantes métalliques.

Ceinture pliée à plusieurs couches sans composantes métalliques.
En haut, à gauche: Ceinture du Musée du Château de Norwich. Source: Tom Betts.
En haut, à droite: fragments de harnachement d’un bateau-tombe de Haithabu. Source: Müller-Wille 1976: Abb. 42.
Bas: derrière d’une reproduction. Faite par Roman Král.

Ceintures pliées à plusieurs couches avec composantes métalliques.
Haut: ceinture de la région de la Volga, collection privée. Source: Jes Lund-Jacobsen.
Bas: reproduction d’une ceinture composite avec composantes métalliques. Faite par Ferenc Tavasz.


Boucles, embouts et autres éléments métalliques

Si vous voulez être le plus historique possible dans la reproduction d’une ceinture et souhaitez sauver de l’argent, vous devrez choisir des boucles et embouts qui sont faits des matériaux suivants:

  • Martelé

    • Fer

    • Fer avec incrustations d’argent ou d’alliages de cuivre

    • Alliages de cuivre

  • Coulé

    • Alliages de plomb

    • Alliages de cuivre

    • Alliages de cuivre plaqués d’or

    • Argent

    • Or

  • Taillé

    • Os/bois d’animaux (cerf, etc)/ivoire/ivoire de morse

De plus, vous pouvez choisir une ceinture sans boucle. En dehors de ceci, il n’existe pas d’autre option. Vous devriez tout particulièrement éviter les alliages d’étain ou de zinc avec différentes patines, que vous allez facilement reconnaître à leur faible prix (de 2 à 10 euros) et à leur faible qualité. Les éléments que vous recherchez en reconstitution commencent à un prix de 6 à 10 euros (pour les boucles de bronze ou de fer), et peuvent facilement monter dans les centaines d’euros dépendant de s’il s’agit d’une pièce produite en série ou d’une pièce unique. Bien qu’il soit facile d’aller sur une boutique en ligne, de choisir des pièces qui semblent bien et de ne plus s’en soucier, nous savons tous inconsciemment qu’il ne s’agit pas de la bonne chose à faire. Si je devrais offrir des alternatives, je vous propose d’essayer Vasily „Gudred“ Majskiy, ou de Tchéquie Storrvara, Kedar Foundry ou Skallagrim – Jewelry and Forge. Si communiquer directement avec des artisants est impossible pour vous et préférez une boutique en ligne, il est préférable de choisir, par exemple, Armour and Castings ou True History Shop. Acheter à l’étranger peut également vous aider à vous différentier des autres reconstituteurs. Personnellement, je n’ai vu que quelques douzaines de boucles différentes dans la communauté Tchèque, bien qu’il existe des centaines d’artéfacts originaux.

Deux versions de la même boucle, toutes deux notées comme étant des reproductions de Bj 750 de Birka. Source: Václav Maňha.

Au point où nous en sommes, j’aimerais mettre en évidence trois problèmes récurrents à propos des ceintures. Tout d’abord, il faut dire qu’un bout de ceinture métallique n’est absolument pas une nécessité. Trop souvent, les gens en reconstitutions vont chercher des ensembles de boucles et embouts, mais le fait est que ce n’était pas toujours le cas et, donc, ce ne sont pas toutes les ceintures qui avaient des embouts. Je crois que la raison pourquoi tant de gens recherchent un embout est que, à notre époque, nous trichons en plaquant des métaux de faible qualité et peu chers pour que tous puissent en acheter. Par exemple, bon nombre des éléments métalliques d’une ceinture sont faits de placages en alliages de cuivre, ce qui permet à la ceinture d’être créée de manière plus complexe.

Le deuxième problème vient de l’utilisation de décorations provenant de brides de chevaux. Il peut être assez difficile pour un non-initié de faire la différence entre eux. Les travaux de Muraševa (2000) et Hedenstierna-Jonson – Holmquist Olausson (2006) peuvent aider. Si vous ne souhaitez pas dévouer une partie de votre temps à l’étude de ces décorations, je recommande de les éviter entièrement.

Le troisième problème est de nature plus complexe, et il est possible que certains vétérans de la reconstitution y soient opposés. Je pense personnellement que l’utilisation de boucles sans plaque de soutient est, du moins dans le cas de ceintures, jarretières et éperons (bref, pas nécessairement pour les ceinture du harnachement d’un cheval) une mauvaise habitude trop souvent ignorée. Bien sûr, il existe plusieurs exemples de boucles préservées sans ces plaques, mais je crois que dans ces cas-là l’absence de ces éléments serait dû à la corrosion ou a la perte durant l’extraction ou la préservation. Personnellement, la plaque absente ne justifie pas le fait de coudre la boucle au travers du cuir de la ceinture, comme on le voit souvent. J’ai moi-même des boucles sur mes anciennes ceintures cousues de cette manière, et cela me dérange au point où je considère les remplacer.

Exemples de boucles cousues dans le cuir de la ceinture. Photos personnelles.

Quand on regarde l’Europe de manière générale au cours du 9è au 11è siècle, les boucles bien préservées ont des plaques dont certaines, dans des exemples d’Europe de l’Est, sont intégrées à la boucle. Je vois en ces plaques quelques avantages, incluant la possibilité d’ajouter des décorations et d’avoir une attache plus solide sans bloquer l’intérieur de la boucle qui est souvent assez petit.

Boucles de Birka. Source: Arbman 1940: Taf. 86.

Boucles de Haithabu. Source: Schietzel 2014: 197.

Boucles du Gotland. Source: Thunmark-Nylén 1998: Abb. 124-5.

Boucles Anglo-Saxonnes. Source: Paterson et al. 2014: Fig. 117-8.

Boucles de Grande-Moravie. Source: Hrubý 1955: Obr. 34.

Boucles de jarretières de Grande-Moravie. Source: Ungerman 2019: Abb. 7.

 

Boucles des Steppes du 8è/9è siècle. Source: Pletněva 1981: Рис. 60-1.

Ceintures Rus des tombes C-160 et C-191 de Gnezdovo. Source: Muraševa 2006: Abb. 11, 13.

Ceintures de Lituanie. Source: Muraševa 2006: Abb. 13.


Dans tous les cas, souvenez vous que si vous possédez une ceinture qui n’est pas adéquate, il n’est jamais trop tard pour la remplacer. Il m’a pris 15 ans pour le réaliser! De plus, plusieurs ceintures peuvent être sauvées, par exemple en les raccourcissant ou en ajoutant une plaque.

Si vous avez lu jusqu’à maintenant, merci de votre attention et j’apprécie tout commentaire. Si vous êtes perdus dans les sources ou les contacts, écrivez-moi et je serai heureux de vous aider à trouver les ceintures les moins chères, les plus authentiques et les plus belles ainsi que de vous aider à acheter des biens à l’étranger (NDT : L’auteur de l’article ne parle pas français. Une connaissance de l’anglais est indispensable si vous souhaitez communiquer avec lui.). Croyez-moi, faire une ceinture historique sur mesure n’a jamais été aussi simple.

J’espère que vous avez aimé lire cet article. Si vous avez des questions ou des commentaires, s’il-vous-plaît contactez moi ou laissez en commentaire sous l’article. Si vous souhaitez apprendre plus et supporter mon travail, vous pouvez financer mon projet sur Patreon ou Paypal.


Bibliographie

Arbman, Holger (1940). Birka I. Die Gräber. Tafeln, Stockholm.

Hedenstierna-Jonson, Charlotte – Holmquist Olausson, Lena (2006). The Oriental Mounts from Birka’s Garrison: An Expression of Warrior Rank and Status, Stockholm.

Hrubý, Vilém (1955). Staré Město. Velkomoravské pohřebiště „Na Valách“. Monumenta Archaeologica III, Praha.

Muraševa 2000 = Мурашева, В. В. (2000). Древнерусские ременные наборные украшения (Х-XIII вв.), Москва.

Muraševa, V. V. (2006). Kompositgürtel altrussischer Krieger aus dem 10. und dem Beginn des 11. Jahrhunderts. In: Eurasia Antiqua 12, Mainz, 353-368.

Müller-Wille, Michael (1976). Das Bootkammergrab von Haithabu. Berichte über die Ausgrabungen in Haithabu 8, Neumünster.

Paterson, C. – Parsons, A. J. – Newman, R. M. – Johnson, Nick – Howard-Davis, Ch. (2014). Shadows in the sand : excavation of a Viking-age cemetery at Cumwhitton, Cumbria, Lancaster.

Pletněva 1981 = Плетнева, С. А. (1981). Степи Евразии в эпоху средневековья, Москва.

Schietzel, Kurt (2014). Spurensuche Haithabu, Neumünster – Hamburg.

Thunmark-Nylén, Lena (1998). Die Wikingerzeit Gotlands II : Typentafeln, Stockholm.

Ungerman, Šimon (2019). Die Wadenriemengarnituren im frühmittelalterlichen Mähren. In: Poláček, Lumír – Kouřil, Pavel (eds.). Internationale Tagungen in Mikulčice IX. Bewaffnung und Reiterausrüstung des 8. bis 10. Jahrhunderts in Mitteleuropa, Brno, 307-341.

20. října 2021

Napsat komentář

Vaše e-mailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

patreon - sponzoring

Rozvoj tohoto webu je mou prací na plný úvazek. Pokud se Vám tento projekt líbí a chtěli byste mne v jeho tvorbě podpořit, můžete se stát mým sponzorem prostřednictvím Patreonu.

The development of this site is my full-time job. If you like this project and would like to support me in its creation, you can become my Patreon sponsor.

KONTAKTUJTE MĚ! - CONTACT ME!

Máte-li jakýkoli dotaz, nabídku či připomínku, můžete mne jednoduše zkontaktovat skrze kontaktní formulář. Těším se na Vaše zprávy!

If you have any questions, offers or comments, you can simply contact me via the contact form. I look forward to your messages!